Des caillots sanguins – pas de raison de paniquer!

Pendant les saignements menstruels, le corps expulse la muqueuse utérine reconstituée, car elle n’est pas nécessaire pour la nidation d’un ovule fécondé au cours de ce cycle. Le corps expulse non seulement du sang, mais également des résidus tissulaires par le vagin. Des caillots se mélangent parfois au sang menstruel. Ils peuvent mesurer de quelques millimètres à quatre centimètres. La couleur des caillots varie entre le rouge clair et le rouge foncé.

Caillots pendant les règles

Les caillots peuvent surtout apparaître lorsque les règles sont très abondantes. Pendant les règles, des anticoagulants endogènes assurent que le sang menstruel ne coagule pas et qu’aucun caillot sanguin ne se forme. En cas de saignements excessifs, il se peut que ce mécanisme soit surchargé et que la formation de caillots de soit pas complètement évitée. Même la forme spécifique de votre utérus joue un rôle: parfois, le sang qui sera ultérieurement expulsé sous forme de caillots s’accumule dans l’utérus.

Faites clarifier l’origine des caillots

Si les caillots apparaissent de temps en temps, il n’y a souvent pas de raison de s’inquiéter. Si vous remarquez toutefois des caillots de plus en plus gros, un médecin doit en rechercher la cause. Dans certains cas, un trouble hormonal peut entraîner un épaississement excessif de la muqueuse utérine et des saignements de règles associés à une perte importante de sang.

Des modifications de la cavité utérine peuvent également mener à une augmentation de la formation de caillots sanguins pendant les menstruations. Parmi ces modifications, on compte par exemple les fibromes ou les polypes. Il peut s’agir éventuellement de tissus résiduels après une naissance, une fausse couche ou un curetage. Laissez-vous examiner par votre médecin et demandez-lui conseil quant aux différentes possibilités de traitement.

WEB-00461-EUR-FR Rev.001