Troubles de l’équilibre hormonal

Le cycle féminin est régulé par des hormones. Les deux hormones sexuelles féminines, l’œstrogène et la progestérone (hormone du corps jaune), sont impliquées. Si ces médiateurs ne sont pas à l’état d’équilibre, vos menstruations peuvent apparaître de façon irrégulière, trop souvent ou pas du tout pendant un temps.

La durée et l’abondance des règles peuvent également s’écarter de la normale en cas de troubles de l’équilibre hormonal. En effet, la reconstitution et la destruction de la muqueuse utérine liées au cycle sont régulées par les hormones. Si les hormones sont déséquilibrées, la muqueuse en reconstruction peut fortement s’épaissir et entrainer des saignements excessifs.

Des saignements importants pendant la phase de périménopause

Un déséquilibre hormonal apparaît souvent lorsque le corps de la femme entre dans sa période de fertilité et en ressort. Ainsi, des saignements excessifs apparaissent souvent chez les jeunes femmes qui ont leurs règles pour la première fois. Chez les femmes plus âgées, des troubles de l’équilibre hormonal apparaissent par exemple pendant la phase de périménopause.

Quelles sont les causes?

Les troubles de l’équilibre hormonal féminin peuvent être déclenchés par différents facteurs, par exemple suite à:

  • un poids insuffisant ou trop important
  • de fortes fluctuations du poids
  • différentes maladies, par exemple de la thyroïde
  • un régime ou une alimentation déséquilibrée
  • un effort physique important, par exemple lors de la pratique d’un sport
  • un stress, des inquiétudes ou une anxiété
  • l’arrêt de la pilule

Que pouvez-vous faire?

Souvent, l’équilibre hormonal se rétablit de lui-même dès que la cause est traitée. Si vous souffrez de règles très abondantes pendant votre phase de périménopause et que les traitements entrepris jusqu’ici n’ont pas apporté le succès escompté, la méthode NovaSure pourrait être une solution pour vous. Avec cette méthode, le médecin détruit la muqueuse utérine afin qu’elle ne puisse plus se développer à l’avenir.

Cette forme d’ablation de l’endomètre est envisagée pour les femmes qui ne souhaitent plus avoir d’enfants. Pour beaucoup de femmes, ce traitement peu invasif est une alternative à l’ablation de l’utérus (hystérectomie).

WEB-00461-EUR-FR Rev.001